SAMEDI 3 OCTOBRE 2009

Publié le par Fanny et Mathilde.

Torino, Samedi 3 Octobre 2009

Après avoir cherché dans tout Turin un cyber café, c'est du fond d'un bui bui que nous vous donnons de nos nouvelles. Autour de nous on parle marocain, espagnol, italien, et autre ! Clavier qwerty ... ca me rappelle des souvenirs d'outre-Atlantique .
Nous en étions resté à Embrun, ville nichée au dessus du lac de Serre-Poncon ... depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts, je ne sais pas si le fait de vivre à cent à l'heure y est pour quelque-chose, mais j'ai l'impression que nous avons quitté la France depuis maintenant des mois. Les voyages forment la jeunesse, car une heure de vie passée sur les bancs de la fac correspondent à dix rencontres, à des milliers d'images plus belles les unes que les autres qui amènent forcement une réflexion plus profonde et interessée que tous les discours réunis des professeurs récitant leur lecon.
Du coté francais des Alpes, les gens nous reconnaissaient partout où nous passions. La télévision y était pour quelque chose ! Ici en Italie, nous ne pouvons pas jouir de notre renommée, personne ne nous connait ! Pour l'instant, nous sommes reçues à Turin par un Francais ... bientot falloir faire preuve de grande ouverture pour rencontrer l'habitant.
Nous tentons d'apprendre l'Italien, Mathilde étant très bonne comédienne, les gens nous répondent à toute allure pensant qu'on maitrise parfaitement la langue. Il est vrai qu'en tant que Francaises avec quelques notions de latin et d'espagnol, il n'est pas difficile de se faire comprendre en Italie.

Nous avons donc passé la frontière le jour de mon anniversaire (quel magnifique cadeau !) non pas par le col de Montgenèvre comme nous l'avions prévu, mais par le col de l'échelle suivant les recommandations de notre hote Thomas connaisant la région comme sa poche.
Effectivement l'ascension en valait la chandelle ! Si nous avons un conseil à vous donner, à vous amis et baroudeurs, allez marcher une semaine dans la vallée de la Clarée d'où part le GR menant au col de l'échelle !
Le paysage est sublime, et c'est avec un pincement au coeur que nous quittons ces lieux enchanteurs !

Nous entrons en Italie par la vallée di Susa , remplie de mythes et légendes. Nous sommes frustrées d'arriver trop tard à Susa pour gravir le Rocciamelone ! En contrepartie nous montons a la Sacra di San Michel : située exactement entre le Mont Saint Michel et le troisième plus grand sanctuaire dédié a l'Archange près de Bari en Italie que nous prévoyons déja de voir !
C'est un lieux où souffle l'Esprit, une recharge spirituelle et physique, l'Eglise nous ressource ! Vincennot en parlerait surement mieux que moi !
De la haut on appercoit la rigueur des plans urbains italiens qui contraste avec cette facon de vivre si légère et envolée !  "El Arte Italiano", je me souviens de mes cours d'histoire de l'Art à l'école, des plans tracés à la sanguine et de leur traits fins et réguliers. Un souffle d'air ascendant me sort de ma reverie. On voit au loin ce qui semble etre l'agglomération de Turin. Demain nous y serons.
L'heure avance et il est temps de trouver un endroit pour planter la tente. Un pré d'anes, une bonne soupe et un bon bouquin, je continue ma "dame aux Camélia", pendant que Mathilde s'attaque à la seconde partie de "Gilles" ... moi dans la tente, elle dehors. Je l'entends me chuchoter tout fort  " Fanny, c'est magnifique, il y a une chouette qui vole au dessus de la tente !", puis plus tard, " il y a deux yeux jaunes qui me fixent intensément !"
J'ai raté ce spectacle, moi, pour gagner un peu plus de confort ... Qu'ai-je donc raté d'autre depuis mes 24 ans de vie citadine ?

Depuis hier, nous sommes à Turin, cette ville est superbe, et pourtant on dit que c'est une ville très française par son caractère et son ambiance, j'ai hate de voir les villes moins "Francaises" !
Ce matin, visite du palais "Madama", et marche dans les rues, et le coté culinaire: courgettes / aubergines / poivrons revenues dans de l'huile d'olive, un régal, et puis ces fameuses pizza ... on ne nous avait pas menti : excellentes !
Nous allons dans quelques minutes nous rejeter dans ses rues, et nous perdre dans sa foule pour gagner le symbole de Turin : La Mole Antonelliana ! La nuit, le spectacle y est fabuleux et on y voit le grand paysage depuis son dome.

Nous vous laissons rever a ces grands paysages Européens, en espérant vous croiser bientot  sur notre route !

Mathilde et Fanny

PS : Nous vous promettons bientot des photos et nous excusons de ne pouvoir encore vous les faire partager ! Avouez que vous avez l'eau à la bouche !!
En faite, nous avons perdu notre appareil à Montdauphin, racheté le meme à Turin hier, et venons de recevoir un mel de quelqu'un ayant retrouvé le premier !!! Merci à son honneteté qui va nous permettre de récupérer nos premières images et surtout notre appareil !

Publié dans Carnets de voyage

Commenter cet article

Benjamin 08/10/2009 13:51


Bon courage à vous,quelle joie ce doit être que de découvrir civilisation,peuple et architecture de l'Europe tout entière!


morgan 06/10/2009 07:28


Super carnet de route les filles! Faites attention à votre matos quand même; on sait que les soutiens sont généreux mais quand même!


Erica 04/10/2009 10:07


Salut les filles!
Quel plaisir de vous lire!!...
Vous nous faites déjà rêver!
On est avec vous!
à très vite!


raymond ferrand 04/10/2009 09:47


salut à vous deux! bon courage pour la suite,,je suis accro à vos mails ! amiitiés
à vous lire .Raymond