Dimanche 6 decembre 2009

Publié le par Fanny et Mathilde.

Nous sommes à Sparte, oui Sparte, celle dont nous avons tant parlé, que nous prenons tant en exemple, Sparte dont nous portons le casque sur notre épaule droite a EJ...
Lieu mythique, comme toute la Grèce et pourtant ce pays a bien changé. Notre sentiment est mitigé, imaginez vous une terre bordée par la mer, montagneuse, sauvage, vous pensez comme nous : le paradis des amateurs de sport et d'aventures, non? Détrompez vous, personne ne marche et les pistes d'escalade ne servent qu'aux touristes de la période estivale...
Là dessus vous rajoutez que cette terre a vu naître Hésiode, auteur de la Théogonie, un des livres fondateurs de notre pensée européenne, Homere père de l'Illiade et de l'Odyssée mais aussi des héros tels qu'Herakles, Alexandre le Grand, des guerriers et des stratèges: Leonidas,  Pericles ou Lycurge, des philosophes comme Aristote et Pythagore...
Et bien il faut être fils de la plus grande mémoire pour réaliser cela quand vous êtes en Grèce,  leur patrimoine est à l'abandon, leur ville sont sales et l'architecture pauvre, si vous leur parlez de leur histoire, ils changent rapidement de sujet. Certains sont adorables avec nous, ceux qui nous reçoivent notamment, car le réseau d'amitié fonctionne et dans chaque ville, on nous attend, nous accueille avec gentillesse et générosité, mais la Grèce est aussi le seul pays où
malgré toutes nos demandes, nos sourires et nos parkas dégoulinantes de la pluie qui avait durée toute la journée, personne ne nous a accordé l'hospitalité la nuit dernière, nous finissons par nous réfugier dans une maison en construction ce qui nous permit de faire sécher la tente détrempée par la tempête dans laquelle nous avions dormi la veille dans les montagnes surplombant Sparte.

Au niveau de notre quotidien, nous avons quitté Maxime et Jeremy, nous reprenons notre rythme de marche habituel, même si leur compagnie était agréable et que nous les recroiserons certainement dans les villes, nous sommes contentes de nous retrouver  toutes les deux, avec nos longues conversations à inventer notre monde et nos fous rires!
Nous avons vu hier les premières neiges, la montagne était magnifique, ça nous changeait bien des cafés de Kalamata nous avions passé les deux jours précédents. Mais cette alternance entre la vie citadine où nous rencontrons des amis et la vie sauvage dans la montagne en short et chaussures de marche nous plaît, on apprécie d'autant plus l'une quand on sort de l'autre!


Les écarts de température sont énormes, il y a une semaine nous nous baignions dans la mer, l'eau était chaude, le soleil chauffait et nous grelottons maintenant dans nos polaires, même lorsque le char d'Apollon se trouve à son zénith..
Pour la suite du programme, nous allons remonter sur Nauplie ou notre ami Erik viendra marcher avec nous pour quelques jours, direction Epidaure, Mycenes, Corinthe et Athenes. La famille de Fanny sera là pour Noel et nous en profiterons pour nous reposer et visiter avec eux les environs d'Athenes.
Arnaud, Annelyse et mes frères et soeur prendront ensuite le relais, ensemble nous marcherons de Delphes aux Thermopyles où nous passerons le nouvel an autour d'un feu. Nous ferons un bon repas cuit par nos soins, chanterons et rigolerons, " toute fête est païenne par essence" comme dirait Nietzsche! Sous les étoiles ou sous l'orage nous célébrerons la nouvelle année, entre amis, en pleine nature et sur un lieu symbolique!


Publié dans Carnets de voyage

Commenter cet article

prost 25/12/2009 20:49


Bonne fête de NOEL en famille. J'espère que le champagne que vous prenez est aussi bon que celui que nous prenons ce soir.

Bons baisers des PROST à tous et bon courage aux filles.

Babeth et Philippe.


Bonne continuation 15/12/2009 10:20




Bonne continuation 15/12/2009 10:18




jfg 08/12/2009 17:08


Eh oui, la Grèce est décevante, mais seulement si l'on y cherche une solution à un quelconque problème. L'autre face, la plus intéressante, c'est de constater que là où il n'y a plus rien sinon des
ruines, des hommes debout ont construit voilà longtemps un monde qui nous fait encore rêver, qui nous motive, et qui ne cesse de nous réapprendre à penser notre propre vie. Là est le secret de la
Grèce, surtout visitée à pied : la dureté du chemin est le terreau de la pensée qui dure. Je vous embrasse.


FOISSIER Patrick 07/12/2009 16:53


Salut les filles
j'ai ma collegue roumaine qui voudrait savoir si vous avez contacté sa famille , et si vous comptez vous y arrêter .....et à quel endroit
Sinon , courage mais enfin d'après les photos c'est plutôt sympa !!!!
bisous


Gérard 07/12/2009 13:30


Pauvre Grèce ...
En tout cas, nous sommes nombreux à être fiers de vous, vous êtes l'esprit européen !

Sincères amitiés païennes.


Trystan 06/12/2009 12:26


Bravo les filles. Du confort de mon bureau je suis votre itinéraire et je tremble de froid avec vous. Merci pour le bel exemple que vous nous donnez.


Laurena 06/12/2009 12:26


Bravo !!!!!! Vous êtes géniales, un super exemple !!!!


Alix 06/12/2009 12:25


On pense bien vous et on a hâte de vous rejoindre dans le froid! On vous apportera la chaleur du feu! :)
à très vite mtn!!!!
Je vous embrasse