Dimtcho Débélyanov

Publié le par Fanny et Mathilde.

Chant noir

Je meurs et à la lumière je renais,
l'âme en tourments, l'humeur instable.
Le jour je bâtis inlassable,
La nuit je détruis sans pitié.

J'appelle de mes vœux des jours heureux -
des tempêtes fondent sur les flots sombres.
Je cherche, éperdu, des ciels orageux -
des complaintes apaisées me répondent.

Je rêve d'aurores embrasées -
leur clarté blesse mon regard.
J'erre au printemps le cœur glacé,
en automne je reprends espoir.


Muette, ma vie non vécue s'étiole,
dans l'indifférence du temps fuyant.
Ma quête d'un havre s'envole
Et s'aparpille dans un désert brûlant.

                                                          P1130680

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Bruno 27/01/2010 21:12


Très beau poème. Merci de nous le faire partager.