Le tour d'Europe est passé en Mayenne!

Publié le par Fanny et Mathilde.

... et les journalistes ne nous ont pas oublié, il faut dire que notre huitième de sang mayennais y a un peu aidé!

 

Voici l'article paru dans le courrier de la Mayenne :

 

C.M-1.jpg

 

 

et dans le journal en ligne,  Mayenne actu

 

http://mayenneactu.com/wordpress/?p=7491

 

Fanny et Mathilde, un tour d’Europe à pied, et une même volonté, montrer que l’Europe, c’est avant tout, un espace riche de cultures et de traditions !

En cette fin de matinée, le soleil mayennais brille et scintille, le thermomètre avoisine les 25°C, les badauds sont nombreux sur le halage, tout près de l’écluse d’Origné, la farniente est au programme.


Fanny (à gauche) et Mathilde se sont lancées, le 21 septembre dernier, dans un tour d'Europe à pied

 

A quelques mètres, deux jeunes femmes déjeunent, grignotent, assises à une table en bois. Elles se prénomment Fanny Truilhé et Mathilde Gibelin. Toutes deux, elles se sont lancées dans un défi un peu fou, une folle chevauchée : un tour d’Europe à pied de dix mois, sur les traces des légendes européennes, ” parce-que nous voulons une Europe forte et fière de sa culture et de ses traditions”, explique  enthousiaste, Fanny, la plus jeune des deux, du haut de ses 22 ans. Mathilde 24 ans, de rajouter, “parce-que l’Europe, ce n’est ni un marché, ni même l’argent que nous avons dans nos porte-monnaie. C’est une idée, une civilisation”.

10 mois de périple !

Une licence d’histoire en poche pour Fanny, et pour Mathilde, un diplôme d’architecte. Elles décident de franchir le cap malgré l’inquiétude de quelques amis quant à l’effort physique exigé. Une longue odyssée, commencée le 21 septembre dernier, au début de l’automne et qui se terminera dans 27 jours, au milieu de l’été. Parties de leur très chère Provence, du haut du  Mont Ventoux et ses paysages lunaires à plus de 1 910 mètres d’altitude. Vivant pendant neuf mois à contretemps de notre société, où le temps c’est de l’argent, et où nos voitures motorisées sont préférées à nos mollets pour se déplacer. Adeptes des citations, Fanny en a une en tête de Jean Giono, “On a dû te dire qu’il fallait réussir dans la vie, moi je te dis qu’il faut vivre, c’est la plus grande réussite du monde”. Une petite citation à méditer, c’est sûr !

20 kilos chacune à trimbaler tous les jours !

Ce sont près de 20 kilos, que ces deux jeunes femmes trimbalent sur leur dos, sur ces 5 500 kms de la Bulgarie à l’Ecosse en passant par la Hongrie, des pluies diluviennes au soleil caniculaire, en passant par le mètre de neige traversé en pleine Autriche, “l’hiver a été éprouvant”, en conviennent Mathilde et Fanny. Alors le halage en Mayenne, c’est une promenade de santé ! “Oui, c’est certain, mais les paysages sont très beaux, c’est reposant ! “ Comme le dit la chanson, “un kilomètre à pied, ça use, un kilomètre à pied ça use les souliers” ! Qu’en est-il après 5 500 kms ? Mathilde et Fanny, le visage marqué par l’effort ? Que nenni ! Pour seules stigmates, un teint hâlé, et des kilos de perdus ! Les deux jeunes femmes n’ont pas l’air de prendre conscience de l’exploit, qui est en passe de se réaliser, même pas un peu fières, “non, contentes, nous avons découvert l’Europe, “ affirment simplement nos globe-trotteuses. La marche, c’est une passion et un style de vie pour Mathilde et Fanny, entretenues à l’école du scoutisme.

Des souvenirs plein la tête !

Elles font régulièrement des haltes dans les maisons de l’Europe pour présenter leur périple, les questions fusent, d’ordre pratique avant tout, mais aussi de leur impression sur tel ou tel pays traversé. Nos deux jeunes femmes sont dans leur dernière ligne droite, cette traversée de la France en diagonale, d’ouest en est, l’Aubrac comme point d’orgue du périple. Là-bas elles devront déchausser, des kilomètres plein les semelles, mais des souvenirs plein la tête. Des paysages, des rencontres, c’est aussi cela l’aventure ! Leurs poumons remplis d’air pur, elles pourront ensuite affronter la vie tumultueuse à Paris : Mathilde et Fanny seront colocataires du même appartement. Ensemble, un nouveau périple bien différent les attend ! Vous souhaitez suivre la fin de leur aventure ? Mathilde et Fanny tiennent un journal sur un blog : http://tourdeurope.over-blog.com

 

Nota bene des marcheuses : on nous confond encore! Fanny, la plus grande a 24 ans et est architecte, Mathilde est la plus petite, 22 ans et licenciée d'histoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article