Vendredi 19 fevrier

Publié le par Fanny et Mathilde.

Nous voici à Prague, en Raid depuis Vienne, un pur régal de retrouver ces sensations saines de la marche, du froid et de la fatigue!
Il est vrai que ce mois en train nous avait bien ramollies physiquement parlant, alors nous avons mis les bouchées doubles et nous sommes fixé 30 km par jour.
Mais l'hiver est rude et dès notre départ de Vienne, il faut se rendre à l'évidence : emprunter les chemins encombrés d'un bon mètre de poudreuse sans raquettes est mission impossible si nous voulons tenir notre emploi du temps... Alors nous décidons d'emprunter des routes, toujours les plus petites possibles pour qu'elles soient le moins circulées mais un minimum déneigées. Cela nous fera bien faire quelques détours, mais qu'importe!
e Premier bivouac apres Vienne
Notre première nuit dehors fut bien fraîche : nous trouvons une cabane de chasseurs, perchée à 5 mètres de hauteur et montons la tente à l'intérieur, mais du coup, elle n'est pas bien tendue et la condensation de nos respirations fera qu'au petit matin, toutes les parois seront recouvertes d'une fine pellicule de glace...Mais avant de dormir,. il nous a fallu manger, c'était sans compter le réchaud, dont le gaz ne sort pas bien du tout par ces températures...il faut donc tenir la cartouche de gaz entre nos mains pour que l'eau chauffe...malgré tout nous sommes heureuses d'être en plein air, la nuit seulement troublée par un cerf qui brame au loin.
z3 Il faut rechaufer notre cartouche car sinon, le gaz ne sort pas !
Nous marchons en "pantalon petit lutin" c'est à dire un collant en polaire, avec le short par dessus, en haut notre tee-shirt, notre micro polaire, notre polaire, notre parka et gants/bonnet, on se sent un peu engoncées, mais il vaut mieux par ce froid de canard!
Nous marchons donc nos 30 km quotidiens et cette première journée de marche complète n'est pas facile car il faut que la machine se remette en marche et déjà les anciennes douleurs et tensions se réveillent, on les avait bien oubliées au chaud dans notre train!
h Nuit blanche
Le temps est devenu monotone ou plutôt monochrome : blanc, complètement blanc, des champs enneigés à perte de vue, un vent glacé qui fouette le visage, les seuls êtres vivants sont les lapins et les biches qui détalent en nous entendant, alors quand nous arrivons dans un supermarché plein de couleurs avec des fraises en promotion, nous trouvons ça indécent, une sensation de faux, que quelque chose cloche...
Mais la nuit arrive et comme les nuits suivantes, nous  décidons de demander l'hospitalité, on récupère, on  se réchauffe et on fait connaissance avec les gens, qui sont dans ces " Wienviertel" et "Waldviertel" autrichiens particulièrement gentils, à part quelques uns, bien surs, mais tant pis pour eux!
m Encore une nuit passee dans un lit !
Certains sont vraiment surpris par le poids de nos sacs, et un jour, on nous les pèse, et bien nous sommes bien honteuses de vous avouer qu'ils font 19kg...nous qui étions fières de nos 14kg, on a pris un peu d'embonpoint!
Nous remontons donc de Vienne au nord de l'Autriche puis longeons quelques jours la frontière tchèque avant de la passer à Gmund, adieu l'Autriche où la communication était facile, salut la Tchèquie! Mais nous nous débrouillons, avec quelques mots de français, d'anglais ou d'allemand, sinon nous utilisons le langage des signes.
Il y a quelques jours, nous étions à Ceske Budejovice, nous ne savions pas où dormir car il faisait déjà pleine nuit et nous étions en plein centre de la 5ème ville du pays, mais sur la grande place carré, nous voyons flotter le drapeau français, échange d'un sourire et nous montons voir, c'est une Alliance Française et son directeur accepte de nous héberger la nuit, notre bonne étoile est là pour nous, pas de doute! Du coup, nous restons le lendemain, découvrir cette ville et rencontrer des tchèques francophones qui peuvent nous aider dans notre quête de légendes.
p Le 15 fevrier 2010, adieu l'Autriche, bonjour la Tchequie !
Nous remarchons quelques jours mais le temps passe si vite, et il nous fallait être aujourd'hui à Prague, alors nous faisons 1h de stop pour rejoindre la capitale. Nous en entendons déjà certains râler " Tour d'Europe a pied, tu parle!" On nous dit parfois, que nous ne respectons pas les règles du jeu, mais quelles règles? Nous seules fixons les règles et si nous préférons faire des détours, voir des choses plutôt que d'autres, quitte à rattraper en stop, ce sont nos choix! Et nous les assumons! Et puis qu'est-ce qu'une heure de stop pour les dizaines et centaines d'heures que nous passons à mettre un pied devant l'autre?!
La capitale tcheque nous attend maintenant, dimanche nous repartons, direction Dresde avec escale a Teplice en compagnie de Christophe qui voulait partager un peu de notre Aventure et nous avons hâte de faire sa connaissance, avis aux amateurs!
b Paysages enchanteurs d'Autriche

Publié dans Carnets de voyage

Commenter cet article

Chloé dufau 08/03/2010 19:33


Coucou Mathildeeeeee!!! C'est Chloé, mon Dieu toute cette neige, aujourd'hui Bellegarde aussi est sous un manteau blanc, ouiouioui! même début mars.
Je pense terriblement à toi. Je m'inquiète pas mal à t'avouer. A voir toutes ces photos je me rassure en pensant que tu dois très certainement te régaler!!!
Rentre nous vite tu me manques


Fred R. 05/03/2010 09:45


A chaque article, c'est amusant, c'est une bourrasque d'air frais (froid en ce moment), de cet air qui sent les chemins et la pluie, le vent et l'aurore... Cet air porte les accents de ces pays que
vous traversez et de ces gens que vous rencontrez. Ce vent porte aussi le son de vos voix et de vos rires, et il est toujours bienvenu et attendu. Marchez, écrivez, racontez !!!!!! A très bientôt
les filles ! Nous pensons à vous très souvent ! Bonne Route, le Printemps avance vers vous déjà...


Simone 03/03/2010 22:50


forza ragazze, state andando incontro alla primavera..


Lore 27/02/2010 08:35


Voilà ce qu'on appelle "un courage incompréhensible à ceux qui frissonne" ! Félicitations, vous nous apportez un peu d'air frai, au milieu de tout nos radiateurs qui dessèchent le notre.... On vous
embrasse bien fort et bon courage pour les réveils dans le froid !


Thibaud 26/02/2010 14:49


Salut les filles!
Je suis content de lire des nouvelles en rentrant d'Aveyron. C'est un coin qui mérite d'être l'apothéose de votre raid!
A bientôt! (ça se précise)


JP Gleize Bourras 26/02/2010 14:09


Salut les Filles,
Nous vous avions rencontrées à l'Argentière la Bessée au début de votre périple.
Je vois que le voyage se poursuit.
Vos photos sont sympas.
Continuez et bon vent.
Vous êtes les meilleures.
A+
Jpgb


Gauthier 23/02/2010 17:13


Je viens vous voir à la fin de mes cours c'est à dire début juin!!!


aurelie 22/02/2010 11:10


N'écoutez pas les médisances des gens, vous montrez tous les jours que vous êtes au dessus de ça. Il n'y a pas de règles, seulement être fidèle à vous-même, ce que vous nous montrez jour après
jour..
Malheureusement il y a de la jalousie partout, comme vous le ditez "tant pis pour eux" ..
Bonne route


Florian 22/02/2010 09:30


Une pensée pour mon camarade Christophe ainsi qu'aux aventurières qui ont laissés derrière eux le monde moderne pour s'abandonner à la magnificence d'un continent millénaire.

Que les esprits de Nietzsche et d'Evola vous accompagnent !


jfg 21/02/2010 18:25


Voilà que vous vient une certaine fierté, avec cette nuance de modestie qui vous évite l'orgueil de l'exploit. L'élégance même. Je vous embrasse.


jfg 21/02/2010 18:23


Voilà que vous vient une certaine fierté, avec cette nuance de modestie qui vous évite l'orgueil de l'exploit. L'élégance même. Je vous embrasse.


Alix 21/02/2010 15:02


Déjà 5 mois mais vous restez fidèles à vous mêmes malgré le froid, la neige, la fatigue. Un exemple à suivre!
On pense bien à vous!


raymond et frederique ferrand 21/02/2010 11:53


nous marchons à vos côtés ,nos pensées vous accompagnent,ne gaspillez pas une miette de votre aventure,on vous embrassent!


morgan 20/02/2010 23:17


Je viens de terminer le camp d'Imbolc en Bretagne et je peux vous assurer que chez nous aussi il fait bien froid. Mais que sont 4 ou 5 jours de camp devant un tour d'Europe? Juste une école
peut-être! En tout cas, 19kg sur le dos en permanence, c'est plutôt péchu. J'espère que vous ne vous transformerez pas en nageuses est-allemandes. ça fait bien plaisir de vous voir souriantes. Et
ne vous inquiétez pas pour les commentaires sur le stop: on sait que vous êtes votre propre flèche et que l'objectif ne se dessine qu'à mesure que vous avancez. A bientôt